Tor des Geants

Endurance Trail 330 km - 24000m D+11-18 September 2016

Tor des Geants

Endurance Trail

330 km - 24000m D+

8-15 September 2019

Christophe Le Saux

Wed, 11/07/2012 - 19:52 -- Visitatore (not verified)

« Le lion de Guyane »

Spirito Trail, novembre 2011, trace un beau profil de Christophe :
Le Saux, véritable aventurier de l’Ultra Running, ne passe pas inaperçu : petit et menu (1 mètre et 63 cm pour 57 kg), on le reconnaît grâce à sa crinière de lion souvent détachée.

Athlète polyvalent (il a d’abord fait de l’athlétisme puis du triathlon), cela fait plusieurs années qu’il s’est affirmé dans le monde du trail, notamment dans les compétitions longues à plusieurs étapes. Il faisait partie, en 2008, de la cordée qui tentait l’ascension du Pumori lorsqu’un énorme bloc de glace tomba sur Corinne Favre : Christophe aida son amie à redescendre au camp de base, ce qui lui sauva la vie.

Un superbe palmarès :

  • Tor des Géants 2010 > abandon pour un problème au genou
  • Tor des Géants 2011 >  2e place en 84:09:46
  • Tor des Géants 2012 > 3e place en 80:14:14

Il s’était déjà présenté au départ du Tor en 2010, mais des problèmes au genou l’obligèrent à abandonner la course à Valtournanche. En 2011, il finit deuxième, malgré une énorme crise dont il a souffert à 70 km de l’arrivée : son genou gauche avait gonflé comme un melon. « Le Tor des Géants n’est pas le trail le plus long, mais il est sans aucun doute le plus dur au monde, pour ses ascensions et surtout ses descentes que les coureurs doivent affronter ».
En 2012 il améliore son temps de course de 4 minutes environ.

C’est l’un des personnages les plus reconnaissables du TDG grâce à sa blonde crinière et à son allure agrippée au terrain.

Une séquence de photos qui racontent au mieux l’édition 2012 nous montrent Christophe Le Saux, encapuchonné mais souriant, dans la tempête de neige au col Malatrà dévorant les derniers kilomètres qui le séparent de la ligne d’arrivée.

Impossible de ne pas éprouver de la sympathie pour ce petit, grand, Géant.

Cette fois aussi Christophe a fait la différence.

(S.A.)